Nicolas Thirion

     Nicolas Thirion est né au milieu des années 70 dans le brouillard haut-marnais.
    Ses premières expériences musicales : accords à deux doigts sur l’harmonium et l’orgue Farfisa de son grand-père. Il découvre ainsi bourdons et clusters.
     À 15 ans, première guitare ; il laisse tomber le sport et passe des heures à tenter de reprendre AC/DC et Led Zep, avant de découvrir Sonic Youth, My Bloody Valentine et les musiques industrielles : les vertus du bruit lui révèlent une forme différente de beauté. Il est ensuite profondément marqué par la vague électro des années 90, les musiques de club et de raves mais aussi l’ambiant et les formes moins dansantes… son goût pour le son et les timbres inouïs va le conduire vers les musiques contemporaines et expérimentales.
     Après avoir longtemps joué de la guitare, il se consacre aujourd’hui essentiellement aux musiques électroniques, de l’informatique aux dispositifs DIY en passant par la synthèse, et écrit et improvise dans des styles différents, de la techno jusqu’au free. Il se produit en solo, duos, trios et dans des formations plus larges, notamment au sein du collectif La Générale d’Expérimentation qu’il a fondé en 2009. Il compose également des musiques pour le théâtre et la danse, conçoit des installations sonores et des performances cross-média.

     Il est depuis 2003 directeur de Why Note, centre de création musicale à Dijon et, dans ce cadre, programme la saison musicale «Ici l’Onde» du Centre d’art le Consortium Museum à Dijon et réalise de nombreux ateliers de pratique artistique auprès de tous les publics.